Ralentissements, résistances et ruptures dans les transitions démographiques

,

À propos

Tous les pays du monde sont aujourd'hui engagés dans un vaste mouvement de transition démographique, qui modifie tant la dynamique de leur population (déclin de la fécondité, recul de la mortalité) que leurs structures (vieillissement notamment). Une fois amorcés, les processus qui caractérisent la transition démographique ont souvent été perçus ou présentés comme irréversibles, sans à-coups, universels sur le plan géographique ou social, avec l'hypothèse d'une convergence globale vers de faibles niveaux de fécondité, de mortalité et de croissance. Bien des pays ont suivi dans le passé ou suivent aujourd'hui un chemin assez classique. Mais d'autres ont connu une histoire plus mouvementée : des résistances profondes au changement, des ralentissements dans les progrès en matière de fécondité, de nuptialité ou de mortalité, parfois même des retournements de tendances plus ou moins brutaux et durables.
C'est à l'analyse de ces irrégularités et des résistances aux transitions classiques qu'a été consacrée la Chaire Quetelet de 2010. Elle a réuni près de 130 chercheurs, démographes, statisticiens ou sociologues. Cet ouvrage rassemble treize des trente-neuf communications qui y furent présentés. Les quatre premiers chapitres concernent les stagnations ou ralentissements du recul de la fécondité dans des pays du Sud, les trois suivants des questions de fécondité propres aux pays du Nord ; deux sont ensuite consacrés à la nuptialité ; les quatre derniers se centrent sur la mortalité et la santé.


Rayons : Entreprise, économie & droit > Sciences économiques > Economie publique > Démographie


  • Auteur(s)

    Dominique Tabutin, Bruno Masquelier

  • Éditeur

    Presses Universitaires de Louvain

  • Distributeur

    Wallonie Bruxelles

  • Date de parution

    28/02/2014

  • EAN

    9782875582393

  • Disponibilité

    Disponible

  • Poids

    601 g

  • Support principal

    Grand format

empty